Atelier Lyrique de Bourgogne

bordure_haut_menu bordure_bas_menu
RECHERCHE
spectacle

LA HAUT


de Maurice Yvain (durée :135 minutes)

Opérette en 3 actes et 4 tableaux de Yves Mirande et Gustave Quinson, lyrics d’Albert Willemetz ; musique: Maurice Yvain.

Création : Paris, théâtre des Bouffes-Parisiens, le 31 mars 1923. Avec :
Maurice Chevalier (Evariste), Dranem (Frisotin), Gabin père (Saint-Pierre), Louis Blanche (Martel), Mary Malbos (Emma), Yvonne Vallée (Marguerite), Marthe Duguet, Yvonne Sergys, Ginette Winter (les élues)
Direction musicale, Pierre Chagnon.

 

Résumé de la pièce : Evariste Chanterelle, jeune homme élégant et désinvolte, se retrouve au Ciel ; il a laissé sur terre une jeune et jolie veuve dont Frisotin, une des premières relations que se fait Evariste au séjour des Bienheureux, est l'ange gardien. Emma, sa femme, ne repousse pas avec autant de détermination qu'il le souhaiterait les assiduités de son cousin, le jeune Martel. Il supplie le brave Saint-Pierre de l'autoriser à redescendre sur terre, ne fut-ce qu'un jour, afin d'écarter de sa femme l'importun. La permission est accordée, sous condition que l'ange gardien sera du voyage. Les deux hommes, arrivés sur terre, se font passer pour deux aviateurs tombés du ciel ; Evariste a la satisfaction de constater qu'il est encore regretté ; à l'aide de quelques tours magiques dont dispose Frisotin, il n'a pas de mal à discréditer le cousin trop entreprenant et à se retrouver dans I intimité d'Emma, confondue par la ressemblance entre ce nouveau soupirant et son mari disparu. Frisotin, après s'être enivré, cherche à courtiser la femme de son ami, au moment où ce dernier prouve charnellement son amour à sa veuve. Quelques complications retardent le retour au paradis, fixé pour minuit, qui se fait cette fois en compagnie d'Emma.
Saint-Pierre, courroucé, n'accepte ni le retard, ni un bienheureux accompagné de sa femme, qui, de plus, est enceinte d'un garçon - ce que révèle l'échographie céleste. Au moment où Saint-Pierre chasse tout ce petit monde, nous nous retrouvons dans le jardin familial ; Evariste sort d'un rève après un repas bien arrosé ; rêve confusionnel dans lequel l'Ange gardien avait les traits du chauffeur Frisotin et Saint-Pierre ceux d'un oncle impatiemment attendu ; quant aux belles invitées d'Evariste, elles figuraient les Elues bien peu repentantes du mauvais songe ; en effet, pour l'heure, on préfère célébrer les joies toutes terrestres du seul vrai paradis qu'est Paris

dimanche 15 mars 2020 à 15 h 00
Théâtre des Feuillants

Invités participants au spectacle

Lieu de représentation

presentation

Théâtre des Feuillants


9 rue Condorcet 21000

Nombre de places : 501