JUMELLE Patricia

JUMELLE Patricia


Prix de chant, solfège, art lyrique et art dramatique au Conservatoire de Bordeaux, Patricia Jumelle a débuté sa carrière d'artiste en troupe à l'Opéra de Bordeaux puis au Centre Lyrique de Wallonie à Liège.

Remarquée par Raymond Duffaut qui la fait débuter dans l'Auberge du Cheval Blanc en 1979, elle devient vite une habituée de la scène avignonnaise et y aborde de nombreux rôles.

Patricia Jumelle a tout chanté : Offenbach (La Vie Parisienne, la Périchole, La Fille du Tambour Major, Madame Favart) comme l'opérette classique (La Fille de Madame Angot, Les Cloches de Corneville), sans oublier Messager (Véronique, Coup de Roulis), l'opérette de l'entre deux guerres (Pas Sur la Bouche, Dédé), les viennois (La Veuve Joyeuse, Rêve de Valse) et l'opérette contemporaine (4 jours à Paris, Violettes Impériales).

Toutes les grandes salles auront entendu sa jolie voix : Avignon et Bordeaux bien sûr, mais aussi Nimes, Tours, Rouen, Nantes, Toulouse, Lille et Lamalou. Elle chante avec Marcel Merkes et Paulette Merval à l'Olympia en 1984. Elle crée une opérette de Francis Lopez : Vacances au soleil en 1982 à Besançon. Consécration suprême, elle chante à l'Opéra-Comique en 1992 dans les Mousquetaires au Couvent au côté de Gabriel Bacquier. Paris la reverra encore une fois dans le rôle titre de la Veuve Joyeuse au Casino de Paris en 1997.

Elle obtient, en 1997, le Certificat d'Aptitude de Pédagogie du Chant, et, depuis 2002, donne des cours de chant à l'atelier artistique de Richard Cross à Paris en ayant accompagné les jeunes chanteurs de Belle, Belle Belle et Roméo et Juliette.


Patricia JUMELLE est décédée en 2010 laissant un grand vide dans le monde de l'Opérette. L'Atelier Lyrique de Bourgogne, qui avait eu le plaisir de l'accueillir dans le rôle de Fanny lors de la représentation de l'opérette Andalousie en 2007, garde en mémoire une artiste talentueuse et chaleureuse et exprime son chagrin de sa disparition